Le projet de création d’un pôle environnemental s’inscrit dans un contexte de crise environnementale et de crise tout court.

Carte du pôle environnemental

Original et intelligent jusque dans sa conception, l’équipement conjuguera de multiples usages, dans un rapport permanent avec les acteurs de terrain. Les habitants, les associations, les communes, les universitaires et les acteurs économiques, accueillis à la fois dans toute la diversité et la complexité de leur positionnement, avec toute la richesse de leur possible implication.
D’un montant d’environ 3 millions d’€, il sera soutenu par la Région.

Conjuguer de multiples usages


Lancé en février 2013 sous forme d’ateliers interdisciplinaires réunissant élus, acteurs du territoire et techniciens, la démarche de projet et les différentes étapes de sa mise en œuvre s’enchaînent rapidement. Août 2013, la version simplifiée d’une « maison de l’environnement » est loin derrière. La vocation de ce futur équipement s’inscrit dans un triptyque.

1- Combiner les interactions et les approches dans différentes disciplines actuelles : l’énergie, l’habitat, l’eau, les déchets, les transports, le climat et la biodiversité.

2- Accompagner, sensibiliser et communiquer, afin que chacun s’informe sur les transformations qui peuvent nous permettre de vivre mieux si nous nous impliquons.

3- Offrir des espaces de travail aux jeunes créateurs qui, demain, boosteront notre économie.

Porter l’exemplarité environnementale


Le Pôle environnemental fera le lien entre les politiques publiques, les pratiques locales et les dynamiques environnementales. C’est la vocation première de cet équipement. Il adaptera les initiatives locales à l’échelle spatiale des problèmes environnementaux, portant ainsi l’exemplarité du projet de développement durable du territoire.

La construction de projets communs sera favorisée, offrant aux services de la Communauté de l’Auxerrois d’être plus opérationnels pour accompagner les projets émergeant sur le territoire : alimentation responsable, énergies renouvelables, bâtiments, entreprenariat vert, écologie industrielle ou transition énergétique.

Sensibiliser un public de plus en plus exigeant


Sensibiliser et « éduquer » est une mission d’ordre public. Or, les politiques publiques, influent sur les dynamiques environnementales et en retour les dynamiques environnementales modifient les représentations et les pratiques.Attirer l’attention du public, c’est le second objectif du Pôle environnemental. Un public de plus en plus exigeant qui a droit à une information sérieuse et de qualité.

Pouponner les graines d’entreprises


Telle une mini-crèche qui accueille, protège, aide et prend soin, le futur Pôle environnemental, « bercera » les startups, ici accompagnées par des personnes ressources, le temps d’émerger avant de se transformer en véritable entreprise.

Accueillies au sein d’espaces de co-travail, modulables et connectés, les futurs entrepreneurs disposeront en outre, de lieux de rencontre, d’échanges et de liberté favorisant l’émulation et le partage, ce à quoi ils aspirent.

Conscient que la solution au réchauffement climatique, c’est une autre économie, le Pôle environnemental sera ouvert à de multiples filières, de l’éco-activité au numérique en passant par le design, l’e-santé, l’artisanat, la petite industrie, voire à une thématique en particulier. Tout est envisageable. 38 postes de travail seront disponibles pour créer des carrières, contribuer au développement économique de l’Auxerrois et le faire monter en gamme.